Faire jouir une femme : les méthodes qui marchent

Bien faire l’amour à une femme, selon moi, ça inclut que vous la fassiez jouir, et plusieurs fois de préférence ! En effet, je considère que faire l’amour et s’arrêter avant d’avoir donné un orgasme à sa partenaire est inconvenant, d’autant plus que la satisfaction de voir une femme atteindre le nirvana est incomparable. Mais force est d’admettre que certains d’entre nous ont du mal à faire jouir leur partenaire à chaque fois.

C’est pourquoi je vous livre quelques méthodes qui marchent, avec lesquelles vous pourrez faire jouir une femme à tous les coups !

Quelques informations essentielles sur l’orgasme féminin

Tout d’abord, il est important que vous sachiez que l’orgasme féminin peut se manifester de manières différentes. Je vous les passe en revue :

L’orgasme vaginal et clitoridien

Les foyers de l’orgasme féminin se situent d’une part au niveau du vagin (à l’intérieur plus précisément), et au niveau du clitoris. Il est de ce fait possible de déclencher 2 sortes d’orgasmes, qui en réalité sont liés, mais peu importe.

L’orgasme vaginal se déclenche par la stimulation des parois intérieures du vagin. Pour ce faire messieurs, votre sexe est l’outil idéal, mais n’oubliez pas que vos doigts peuvent également faire des miracles ! N’hésitez pas à vous en servir. Vous pouvez aussi utiliser des sex-toys pour rendre l’expérience encore plus intense. Soyez imaginatif !

L’orgasme clitoridien quant à lui se déclenche par la stimulation du clitoris. Sachez que le clitoris est aux femmes ce que le gland est aux hommes… Huit mille terminaisons nerveuses s’y trouvent, et n’attendent que vous pour être stimulées, donc vous avez intérêt à savoir le trouver et l’utiliser !

Faire jouir une femme

Qu’en est-il de la femme fontaine ?

Oui, certaines femmes peuvent éjaculer au moment de l’orgasme. Mais vous devez savoir qu’éjaculation féminine et femme fontaine ne sont pas la même chose.

Effectivement, l’éjaculation féminine se manifeste certes par la sécrétion d’un liquide au moment de la jouissance, mais sa quantité ne dépasse pas le millilitre. Cette fameuse éjaculation n’est d’ailleurs accessible que pour certaines dames qui possèdent une « prostate ».

Une femme fontaine quant à elle, peut expulser un jet de liquide de bonne quantité. Il peut être si impressionnant que le porno a vite fait d’en faire une catégorie spéciale ! En fait, toutes les femmes peuvent être potentiellement fontaines, à condition d’être bien stimulées et de lâcher complètement prise au moment de jouir. Vous avez aussi la possibilité d’apprendre à faire éjaculer une femme de cette manière, à condition de bien vous appliquer !

Les techniques pour faire jouir une femme

Il n’y a rien de plus satisfaisant et de plus… jouissif que d’arriver à faire jouir une femme. C’est pourquoi je vous détaille quelques techniques pour vous aider à le faire correctement :

Prenez du temps pour les préliminaires

Les préliminaires sont très importants pendant l’acte sexuel. C’est grâce à eux que vous pouvez vous mettre dans l’ambiance et être en phase avec l’autre. Chaque femme a ses goûts en matière de préliminaires, mais il existe tout de même des basiques que vous devez maîtriser. Les baisers et les caresses dans le cou, et au niveau d’autres zones érogènes comme les seins ou les reins sont par exemple toujours payants. Que votre partenaire apprécie les baisers appuyés ou légers, je vous conseille fortement d’éviter les baisers un peu trop baveux, car les femmes ne trouvent pas cela forcément sexy.

Notez que vous avez même la possibilité de faire jouir une femme dès les préliminaires ! Pour ce faire, vous devez insister sur les caresses au niveau du sexe. Un bon cunnilingus peut très vite amener vers la jouissance, alors mettez-y la langue, plus un ou 2 doigts en bonus.

Soyez imaginatif

Trois positions sexuelles sont les plus pratiquées durant l’acte sexuel : le missionnaire, la levrette et l’amazone. Certes leur efficacité n’est plus à prouver, mais sachez qu’il existe d’autres positions tout aussi satisfaisantes pour faire atteindre l’orgasme à votre partenaire. Pourquoi croyez-vous donc que le Kamasutra a été inventé ?! Donc, n’hésitez pas à tester de nouvelles positions : la position de la cavalière (la femme est assise à califourchon au-dessus de vous, dos contre votre ventre, ce qui laisse la possibilité de lui caresser le clitoris !), la pomme de Newton (position où vous êtes debout avec les jambes de la femme qui vous entourent les hanches), etc.

Soyez régulier

Je vous parlais tout à l’heure de faire preuve d’imagination et de pratiquer d’autres positions sexuelles moins « conventionnelles ». Mais lorsque vous sentez que votre partenaire apprécie une position en particulier et qu’elle est sur le point de non-retour, vous devez absolument continuer sur votre lancée. En effet, bon nombre d’entre nous pensent impressionner leur partenaire en multipliant les positions ou en changeant tout le temps de rythme, ce qui n’est pas forcément mal, si vous en êtes à « faire monter la sauce ». Par contre, lorsque vous sentez que vous avez atteint la « vitesse de croisière », ne changez plus rien, car sinon, vous n’arriverez qu’à la frustrer et à faire retomber l’excitation.

Il n’y a qu’en imprimant une certaine régularité dans vos mouvements que vous arriverez à faire jouir une femme comme il se doit.

Concentrez-vous sur le point G

À l’intérieur du vagin, et plus précisément à 4 ou 5 cm de l’entrée vers le haut, se trouve une zone circulaire appelée point G. La stimulation de cette partie permet généralement de déclencher l’orgasme chez la femme. Vous devrez donc faire en sorte d’atteindre ce point avec votre sexe grâce à une position spécifique, telle que le bateau ivre par exemple. Vous pouvez également utiliser vos doigts, en recourbant 2 en forme de corne et en faisant un mouvement circulaire dans cette partie.

objectif squirt

Lubrifiez

La lubrification est très importante pour fluidifier vos mouvements et pour apporter du confort à votre partenaire durant l’amour. Si vous sentez que son sexe n’est pas assez lubrifié, n’hésitez pas à en rajouter avec un gel lubrifiant spécial. À ce propos, savez-vous que votre salive est un également un lubrifiant naturel ? Donc, soyez libre de vous en servir… mais ne crachez pas ! Ça fait vulgaire, surtout dans un contexte pareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *